Présentation du Brass Band

La France possède une multitude d'orchestres d'harmonie qui constituent une réelle institution dans le monde de la musique amateur ; alors comment mieux présenter le brass-band (« orchestre de cuivres » en français) qu’en disant qu'il est à l'Angleterre ce que sont les orchestres d’harmonies à la France. En effet, quand en 1830 naissent dans les régions minières de l’Angleterre les premières formations de ce type, la France verra elle dans le nord du pays le développement des premiers orchestres d’harmonie. Ces deux types de formations connaîtront leur plein essor tout au long de la révolution industrielle qui eut lieu au XIXe siècle.

 

Qu’est-ce qu’un « brass-band » ?

Dans la traduction du terme « brass-band », il faut retenir la notion d’orchestre qui  différencie quelque peu le Brass Band des ensembles de cuivres existants en France : cet aspect est fondamental car, à la différence des orchestres symphoniques ou d’harmonie où nous jouons habituellement, le brass-band nous offre la possibilité d’être toutes les voix de l’orchestre, ce qui est d’ailleurs très formateur, un élève se responsabilisant d’autant plus lorsque la partie qu’il joue n’est pas doublée par un ou plusieurs autres instrumentistes. La composition « type » d’un brass-band est celle-ci :

  • 1 cornet soprano en mi bémol
  • 4 cornets solos (dont 1 cornet principal) en si bémol
  • 1 cornet repiano en si bémol : second soliste et chef d'attaque des 2nds et 3emes
  • 2 seconds cornets en si bémol
  • 2 troisièmes cornets en si bémol
  • 1 bugle en si bémol
  • 3 saxhorns altos en mi bémol (dont un soliste, un second et un troisième)
  • 2 saxhorns barytons en si bémol
  • 2 euphoniums en si bémol
  • 2 trombones ténors
  • 1 trombone basse
  • 4 tubas basses : deux en mi bémol et deux en si bémol
  • 3 percussionnistes

 

Un brass-band ne contient donc pas de trompettes mais des cornets et pas non plus de cors mais des saxhorns altos (instruments disparus de nos orchestres d’harmonies depuis plusieurs dizaines d’années) ; il est disposé en U sur 2 rangs, les musiciens étant relativement serrés les uns contre les autres, le but étant d’obtenir une sonorité d’ensemble la plus compacte et homogène possible. L’existence de nombreuses parties distinctes (entre quinze et vingt) permet d’interpréter des orchestrations très ambitieuses et convaincantes et les commandes de brass-bands professionnels anglais qui affluent vers les compositeurs spécialisés font que le répertoire est en perpétuel renouvellement.

Si l’on peut dénombrer une cinquantaine de brass bands dans l’hexagone, on en compte plus d’une centaine en Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse, plus de 2000 dans les pays scandinaves et près de 8000 en Angleterre !

Le Brass Band de Champagne qui est composé d’une trentaine de musiciens bénévoles a été créé en 2007 à l’initiative de ses propres membres. Ces derniers sont pour la plupart diplômés du Conservatoire de Reims et/ou issus de sociétés musicales de la région. Une passion commune les réunit, faire découvrir au public la richesse et le potentiel de ce type de formation.